COVID-19 : une déduction fiscale pour les télétravailleurs

Actualités juridiques
Partager
Imprimer

En 2020, vous pouvez payer moins d’impôt grâce à une déduction fiscale pour les dépenses liées à votre travail à la maison. Vous avez le choix entre la méthode à taux fixe et la méthode détaillée pour calculer le montant que vous pouvez déduire.

Déduire jusqu’à 400 $ : la méthode à taux fixe

La méthode à taux fixe vous permet de déduire un maximum de 400 $ de vos revenus au provincial et au fédéral. Vous pouvez l’utiliser à deux conditions :

  • vous avez effectué votre travail principalement à partir de la maison (plus de 50% du temps) en raison de la pandémie
  • vous étiez dans cette situation pendant au moins un mois complet.

Si c’est le cas, vous pouvez calculer 2 $ pour chaque jour que vous avez travaillé chez vous pour un maximum de 200 jours (200 jours X 2 $ = 400 $). Il ne faut pas compter les jours de congé ou de maladie.

Par exemple, si entre la mi-mars 2020 et le 31 décembre 2020, vous avez travaillé chez vous 150 jours : 150 X 2 $ = vous avez droit à une déduction d’impôt de 300 $. Vous pourrez soustraire 300 $ de votre revenu imposable dans chaque déclaration de revenus (au fédéral et au provincial).

Déduire plus que 400 $ : la méthode détaillée

Vous avez travaillé plus de 200 jours en télétravail depuis le début de la pandémie en 2020 ou vous êtes locataire? Il peut alors être plus avantageux d’utiliser la méthode détaillée.

En tant que télétravailleur, vous pouvez avoir droit à une déduction fiscale pour certains frais. Par exemple, une partie de vos coûts d’entretien, d’électricité, de chauffage, d’Internet, de téléphone cellulaire, de fournitures de bureau et de réparations mineures.

Cependant, vous ne pouvez pas demander de déduction fiscale pour des dépenses comme l’achat d’un ordinateur, d’une imprimante, d’un écran, d’un casque d’écoute ou de mobilier (bureau, chaise). Pour en savoir plus sur les dépenses qui peuvent donner droit à une déduction fiscale, consultez le site de l’Agence du Revenu du Canada et le site de Revenu Québec.

Si vous êtes locataire, vous pourriez avoir droit à une déduction fiscale pour une partie de votre loyer. Vous devez alors calculer la superficie de votre bureau par rapport à celle de votre logement au complet. Cette déduction n’est pas offerte aux propriétaires.

Quelle méthode choisir?

Vous hésitez entre les deux méthodes ? Pour vous aider à choisir celle qui vous permettra d’avoir la plus grande déduction fiscale, utilisez l’outil de calcul offert sur le site du Ministère des Finances du Québec.

Une déduction fiscale, c’est lorsque certaines dépenses réduisent le revenu sur lequel vous devez payer de l’impôt (votre « revenu imposable »). Ainsi, votre revenu imposable est moins élevé et l’impôt à payer aussi.

Attention! Si votre employeur vous a remboursé vos dépenses de bureau à la maison ou compte le faire, vous n’avez pas droit aux déductions fiscales.