COVID-19 et isolement : votre employeur ne peut pas vous sanctionner

Actualités juridiques
Partager
Imprimer

Vous devez vous placer en isolement en raison de la COVID-19? Toutefois, vous craignez d’être sanctionné par votre employeur si vous êtes absent du travail? Une nouvelle mesure du gouvernement du Québec vous protège contre de telles sanctions.

Ni sanction, ni congédiement possible

Cette nouvelle mesure prévoit que votre employeur ne peut pas vous congédier ou vous sanctionner si vous vous absentez du travail pour respecter une recommandation ou une ordonnance d’une autorité de santé publique. Votre absence doit être d’une période maximale de 14 jours continus. Votre employeur n’est toutefois pas obligé de vous verser un salaire pendant cette absence. Vous pourriez toutefois bénéficier de programmes d’indemnisation.

Cette nouvelle mesure s’applique aux salariés protégés par la Loi sur les normes du travail et à ceux qui ne sont généralement protégés qu’en partie par cette loi (par exemple un travailleur de la construction ou un cadre supérieur).

Si votre employeur ne respecte pas cette mesure

Vous pouvez d’abord essayer d’en parler avec votre employeur. Sinon, vous pouvez déposer une plainte auprès de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST). Vous avez 45 jours à partir du congédiement ou de la sanction reçue pour déposer votre plainte.

Si la CNESST décide que votre plainte est recevable, un service de médiation vous sera offert si vous et votre employeur le souhaitez. Si la médiation échoue ou n’a pas lieu, la CNESST enverra votre plainte au Tribunal administratif du travail qui entendra votre cause.

Pour en savoir plus sur la COVID-19 et les normes du travail, consultez la foire aux questions de la CNESST.

Votre avis nous intéresse

Vous avez 5 minutes? Nous souhaitons connaître votre niveau de satisfaction et la qualité de votre expérience sur notre site Web. Pour participer à notre enquête, cliquez ici!