Feux de camp : interdiction totale sur une grande partie du territoire

Actualités juridiques
Partager
Imprimer

Comme chaque année, plusieurs feux ravagent les forêts du Québec, dont un immense brasier qui reste hors de contrôle au Lac-Saint-Jean. C’est pourquoi les feux de camp ne sont pas autorisés n’importe où, n’importe quand.

Des interdictions totales

Pendant certaines périodes où les risques d’incendies sont plus élevés, une interdiction totale de faire des feux peut être appliquée. C’est actuellement le cas sur une très grande partie du territoire québécois, alors qu’un feu demeure hors de contrôle au Lac-Saint-Jean.

Retrouvez la carte des incendies en cours et des interdictions d’allumer un feu sur le site de la Société de protection des forêts contre le feu.

En forêt ou à proximité

Hors période d’interdiction, la possibilité de faire des feux est encadrée par le Règlement sur la protection des forêts. Ainsi, vous devez notamment:

  • Avoir nettoyé la surface de tout bois mort, terre végétale, branches, broussaille et feuilles sèches dans un rayon suffisant pour éviter la propagation du feu.
  • Avoir sur les lieux l’équipement nécessaire pour éviter la propagation et éteindre le feu.
  • Rester sur les lieux jusqu’à ce que le feu soit complètement éteint.

Vous risquerez une amende allant de 1 000 $ à 5 000 $ si vous ne respectez pas ces règles.

Dans les parcs nationaux

Si vous partez camper dans l’un des parcs nationaux de la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq), la règle est assez simple: il est permis de faire des feux uniquement aux endroits où la signalisation l’indique.