Le cannabis au Québec : où en est-on?

Actualités juridiques
Partager
Imprimer

Depuis la légalisation du cannabis au Canada, plusieurs dispositions ont été prises par le Québec pour resserrer la loi. Certaines de ces dispositions sont entrées en vigueur récemment. Âge légal, lieux publics, produits comestibles : faisons le point sur ce qui est légal ou non au Québec.

L’âge légal pour acheter du cannabis est maintenant 21 ans

Depuis le 1er janvier, l’âge légal pour acheter ou consommer du cannabis est passé de 18 ans à 21 ans. Les personnes de moins de 21 ans n’ont donc pas le droit de posséder du cannabis, peu importe la quantité, et ils n’ont pas le droit d’en consommer. De plus, il est interdit à une personne de plus de 21 ans d’acheter du cannabis pour une personne de moins de 21 ans.

Les parents peuvent posséder du cannabis à la maison

Les personnes de 21 ans et plus ont le droit de posséder du cannabis chez eux même si elles habitent avec une personne âgée de moins de 21 ans. Des parents peuvent donc posséder du cannabis à la maison, même si leurs enfants ont moins de 21 ans. Ils doivent cependant s’assurer de le conserver dans un endroit difficile d’accès si leurs enfants sont mineurs.

Il est maintenant interdit de fumer du cannabis dans les lieux publics

Depuis le 1er novembre 2019, il est interdit de fumer du cannabis dans les lieux publics au Québec. Vous ne pouvez donc pas fumer dans la rue, sur les trottoirs, dans les parcs, sur des places publiques, sur des pistes cyclables ou dans n’importe quel lieu qui est accessible par le public. L’amende minimale est de 500$ en cas d’infraction.

À noter : les municipalités peuvent adopter des règlements pour permettre de fumer du cannabis dans certains parcs. À Montréal, par exemple, les arrondissements pourront choisir de l’autoriser ou non sur leur territoire.

Pas encore de certitude sur le droit de cultiver du cannabis chez soi

Selon le site Web du Gouvernement du Québec, vous n’avez pas le droit de faire pousser du cannabis à la maison. Toutefois, un tribunal a annulé cette interdiction et a déclaré qu’il était légal de faire pousser jusqu’à 4 plants de cannabis à la maison. Le gouvernement a contesté cette décision devant la Cour d’appel du Québec. La situation est donc encore incertaine.

La plupart des produits comestibles au cannabis restent interdits

Certains produits comestibles au cannabis peuvent maintenant être vendus au Québec, comme des boissons prêtes à boire ou des infusions. Il reste toutefois interdit de vendre des produits qui sont attrayant pour les enfants. La SQDC ne peut donc pas vendre de jujubes, friandises, chocolat et autres desserts.