Les règles du cellulaire au volant

Pixabay

Parler au cellulaire en conduisant… difficile de résister! Mais cette pratique est interdite et peut être punie d’une amende. Pour respecter la loi et éviter les ennuis, d’autres options existent pour utiliser son cellulaire au volant. 

 

Ce qui est interdit

En principe, il est interdit d’utiliser un cellulaire en conduisant.  

Par contre, vous pouvez utiliser un dispositif mains libres qui permet de vous servir de certaines des fonctions de votre téléphone sans avoir à le manipuler. Si votre système mains libres requiert des écouteurs, vous pouvez en porter, mais sur une seule oreille.

Vous pouvez aussi utiliser votre cellulaire sans dispositif mains libres, mais à certaines conditions:

  • Votre téléphone doit être installé sur un support fixé à l’auto. 
  • L’écran ne doit pas vous empêcher de conduire ou de voir la route.
  • Le téléphone doit afficher uniquement les informations pertinentes à la conduite. 
  • Vous devez pouvoir le consulter et le faire fonctionner sans que ça gêne votre conduite. 

 

Ce que vous risquez

En cas d’arrestation, la police peut vous remettre un constat d’infraction. Vous vous exposez alors à une amende. De plus, 5 points d’inaptitude pourraient être inscrits à votre dossier de conduite. C’est suffisant pour faire perdre un permis probatoire.

Si ce n’est pas la première fois qu’on vous arrête pour avoir utilisé votre cellulaire au volant, le policier peut aussi suspendre votre permis sur le champ.

 

Pour éviter les ennuis

Pour éviter les points d’inaptitude et les amendes, il faut être complètement stationné pour utiliser son cellulaire. Si vous êtes arrêté à un feu rouge ou pris dans le trafic, cela reste interdit! 

Important !
Cet article explique de façon générale le droit en vigueur au Québec et n’est pas un avis ou un conseil juridique. Pour connaître les règles particulières à votre situation, consultez un avocat ou un notaire.