Agent de probation

Partager
Imprimer

Aider les contrevenants à réintégrer la vie en société: c’est la mission de ce professionnel aussi chargé de veiller au respect des conditions de libération ou de probation.

Description

L’agent(e) de probation aide les détenus en liberté conditionnelle et les personnes en probation à réintégrer la vie en société. Il est un allié précieux dans cette étape de vie compliquée.

Pour bien comprendre leur situation et leurs besoins, il les reçoit pour les questionner, les évaluer et les conseiller. Surtout, il élabore un plan d’intervention pour les diriger vers les ressources appropriées et les amener à se responsabiliser: trouver un emploi ou un logement, surmonter des problèmes de dépendance, etc. Ce plan vise aussi à réduire le risque qu’ils commettent de nouveaux crimes.

Mais ce n’est pas tout! L’agent ne doit pas perdre de vue ces personnes mises en liberté. Il est régulièrement en contact avec elles. Il s’assure qu’elles respectent leurs conditions de libération ou de probation imposées par le juge. Par exemple, il vérifie qu’elles vont rentrer à l’heure fixée ou suivre une thérapie.

On attend d’un agent de probation les qualités suivantes:

  • avoir de grandes compétences interpersonnelles. Il sait gagner la confiance et le respect des contrevenants dont il s’occupe.
  • faire preuve de fermeté. Il garde son sang-froid lorsque l’un d’eux tente de l’intimider ou de défier son autorité.

Le travail

Les principales tâches de l’agent de probation

  • interviewer les personnes dont il s’occupe pour évaluer leurs besoins en vue de leur réinsertion sociale;
  • établir un plan d’intervention pour les aider à se responsabiliser;
  • veiller au respect des conditions de libération ou de probation;
  • rédiger des rapports d’évaluation sur le comportement de ces personnes.
     

La différence entre probation et libération conditionnelle

Un contrevenant doit respecter des conditions de libération si le juge accepte de le libérer avant la fin de sa peine. Par contre, il arrive que le juge n’impose pas de peine d’emprisonnement, mais des conditions de probation. Le contrevenant vit alors librement dans la société, mais est surveillé pendant un certain temps.
 

Les conditions et le milieu de travail de l’agent de probation

L’agent de probation travaille dans les prisons ou dans des bureaux situés par exemple dans les palais de justice. Il collabore avec des agents des services correctionnels, des travailleurs sociaux et d’autres intervenants.

C’est un métier où l’on ne chôme pas. Les délais sont souvent serrés pour produire les rapports d’évaluation!

L’agent de probation est un employé du gouvernement provincial. Au fédéral, il est appelé agent de libération conditionnelle et s’occupe des personnes libérées sous conditions d’une peine d’emprisonnement de 2 ans ou plus.

La formation

Pour devenir agent de probation, il faut avoir obtenu un baccalauréat dans l’un de ces domaines:

  • criminologie;
  • psychologie, psychoéducation;
  • travail social ou service social;
  • orientation ou information scolaire ou professionnelle;
  • sexologie; ou
  • une autre discipline liée à ce métier.

Le candidat doit aussi réussir un concours de recrutement. Une fois qu’un poste d’agent lui est offert, il doit suivre une formation donnée par les services correctionnels du Québec.

Le salaire

L’agent de probation est un employé du gouvernement du Québec. Son salaire est fixé par une convention collective.

Pour les agents employés par le gouvernement provincial, l’échelle des salaires va de 40 419 $ à 74 416 $ par année.

L’agent de libération conditionnelle est un employé du gouvernement fédéral. Son salaire est aussi fixé par une convention collective.

Intégrez l’éducation juridique à vos activités

Des ressources gratuites pour les enseignants et les intervenants

Activités clés en main, ateliers en classe animés par des juristes bénévoles, contenus exclusifs, découvrez quantité de ressources et d’informations conçues par des experts en éducation juridique!

educationjuridique.ca

Trousse pédagogique : les métiers de la loi

Conçu pour les enseignants au secondaire, cette activité clé en main permet aux élèves de découvrir les différents métiers liés au secteur juridique.

Trousse : les métiers de la loi