Sexualité : as-tu l’âge du consentement?

Partager
Imprimer

Avant d’avoir des activités sexuelles avec quelqu’un, la loi exige que chaque partenaire soit d’accord. Cet accord s’appelle le « consentement ». Tu peux donner ton consentement ou refuser de le donner. Quand on est adolescent, il existe aussi d’autres règles à respecter. 

N’oublie jamais : quand l’autre dit « non », c’est toujours « non ». Cela concerne toutes les activités sexuelles comme les caresses, les baisers ou les relations sexuelles!

As-tu donné ton consentement?

Le consentement s’exprime par des paroles, des comportements, des sourires. 

Pour que ton consentement soit valide (autrement dit, pour que ton consentement soit « vrai » selon la loi), il faut :  

  • que tu sois vraiment d’accord. Tu ne dois pas sentir qu’on te force.
  • que tu sois en état d’accepter l’activité sexuelle. Par exemple, ton consentement ne sera pas valide si tu dors ou somnoles. Même chose si tu as bu ou es sous l’effet de drogues au point de ne plus savoir ce que tu fais.

Tu peux aussi retirer ton consentement. Tu as le droit de changer d’idée, même après avoir dit « oui ».

Une personne qui ne respecte pas ton consentement pourrait être accusée du crime d’agression sexuelle.

As-tu l’âge pour donner ton consentement?

Tu as 16 ans ou plus? Tu as l’âge de donner un consentement valide, donc « vrai » selon la loi.

Tu as moins de 16 ans? Tu peux avoir des activités sexuelles avec un ou une partenaire d’environ ton âge. 

« Environ », c’est combien? Le tableau ci-dessous t’explique quelle est la différence d’âge permise. 

Quel est l’âge du plus jeune partenaire?

Quelle est la différence d’âge permise?

12-13 ans

2 ans moins 1 jour

14-15 ans

5 ans moins 1 jour

Si la différence d’âge entre toi et une personne plus vieille dépasse celle permise, elle pourrait être accusée d’un crime.

Parfois le consentement n’est jamais valide

Jusqu’à l’âge de 18 ans, ton consentement ne sera pas valide si tu es dans une position de vulnérabilité vis-à-vis de l’autre partenaire. Même si tu as dit « oui»!

Une position de vulnérabilité c’est quoi? C’est le cas si:

  • L’autre partenaire exerce une autorité sur toi, ou est en situation de confiance par rapport à toi. Par exemple, les profs sont habituellement en position d’autorité envers leurs élèves. 
  • Tu es dans une relation de dépendance ou d’exploitation. Par exemple, ton consentement ne sera pas valide si l’autre partenaire utilise sa différence d’âge pour prendre avantage sur toi, ou profite du fait qu’il t’héberge alors que tu as nulle part où aller.

Ton consentement n’est pas respecté ou n’était pas valide?

Il existe plusieurs organismes qui peuvent t’aider si tu veux en parler ou obtenir de l’aide. C’est confidentiel et gratuit. N’hésite pas non plus à en parler avec tes parents ou avec un adulte en qui tu as confiance à l’école. 

Tu peux aussi porter plainte à la police, mais ce n’est pas une obligation. Si tu le fais, la personne qui n’a pas respecté ton consentement pourrait être accusée d’un crime, comme celui d’agression sexuelle ou de contacts sexuels.