Le vandalisme et le méfait

Partager
Imprimer

Briser une vitrine, abîmer une voiture, faire un graffiti sur un mur…  Ces gestes ne sont pas banals. Dans certains cas, ils pourraient même être une infraction criminelle!

Le méfait : une infraction criminelle

Briser ou abîmer volontairement ce qui appartient à une autre personne est une infraction criminelle. On appelle cela un méfait.

Le méfait peut prendre plusieurs formes.

  • Briser ou abimer quelque chose : briser une fenêtre, couper le cadenas d’une clôture, défoncer une porte par exemple.
  • Rendre un objet inutilisable ou dangereux : crever les pneus d’une voiture par exemple
  • Empêcher des personnes d’avoir accès ou de profiter d’un lieu : bloquer l’accès à un édifice ou à une route par exemple

Le vandalisme 

Quand une personne abîme des objets qui se trouvent dans l’espace public, ça peut aussi être un méfait. On appelle souvent cela du vandalisme. Par exemple, endommager un abribus ou faire un graffiti sur un mur.

À savoir! Les villes et les municipalités ont habituellement des règlements qui interdisent ce genre de comportements. Les policiers ont alors le choix : ils peuvent décider de remettre une contravention à la personne qui commet un méfait ou ils peuvent l’intercepter pour une infraction criminelle.